Add to favourites
News Local and Global in your language
20th of July 2018

Politique



France-Belgique : entre joie et récupération, les réactions des politiques

Mardi soir, la joie d’Emmanuel Macron n’a pas échappé aux spectateurs du match France-Belgique. Heureux, stressés ou désintéressés, les politiques français ont aussi eu leur mot après la victoire des Bleus contre les Diables rouges mardi soir lors de la Coupe du monde.

Le nostalgique

Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI, repense à la Coupe du monde 1998. « BRAVO aux Bleus ! Ils nous ont emmenés en finale de Coupe du Monde, un bonheur et un rêve ! Pour ceux qui l’ont connu il y a 20 ans, un rêve encore ! Pour les autres, revivre les bonheurs de leurs parents… »

#FRABEL BRAVO aux Bleus ! Ils nous ont emmenés en finale de Coupe du Monde, un bonheur et un rêve ! Pour ceux qui l’ont connu il y a 20 ans, un rêve encore ! Pour les autres, revivre les bonheurs de leurs parents...

— Jean-Christophe Lagarde (@jclagarde) 10 juillet 2018Les rabat-joie

Le président du NPA n’a visiblement pas été sensible à la victoire de la France. Philippe Poutou a préféré ironiser sur le rassemblement populaire sur les Champs-Elysées. « Il se passe quoi ce soir sur les champs Élysées ? Y a du monde bizarre ! Y a une manifestation contre les attaques antisociales du gouvernement ? », s’est interrogé le leader du NPA sur Twitter.

Il se passe quoi ce soir sur les champs Élysées ? Y a du monde bizarre ! Y a une manifestation contre les attaques antisociales du gouvernement ? Un réveil de la population qui se mobilise enfin contre les licenciements ou pour l’accueil des réfugiés ? Ça devait arriver. Ouf.

— Philippe Poutou (@PhilippePoutou) July 10, 2018

Reconnaissant n’y connaître « absolument rien au foot », la présidente du Rassemblement national (RN, ex-FN), Marine Le Pen s’est dans un premier temps réjouie de la victoire de la France…

"Je n'y connais absolument rien en football, mais à partir du moment où la France est en finale, chacun participe à la liesse populaire. On est les meilleurs !" #FRABEL#AllezLesBleus@CNEWS

— Marine Le Pen (@MLP_officiel) July 11, 2018

Avant d’agiter l’un des thèmes favoris de son parti : l’insécurité. « Tant mieux, mais ça ne fera pas disparaître [les] inquiétudes, ça ne fera pas disparaître les dangers de l’insécurité et du terrorisme, ça ne fera pas disparaître les fins de mois difficiles », a-t-elle déclaré sur l’antenne de CNews.

Le stressé

Christophe Castaner, délégué général de la République en marche, se projette déjà (avec anxiété) à dimanche.

Le fair-play

Le président des Hauts-de-France a une pensée pour les « amis belges », dont la région est frontalière. « Quel bonheur d’être en finale !! Honneur à nos amis belges ! », écrit sur Twitter Xavier Bertrand.

Le confiant

Pour Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, et député de l’Essonne, « la victoire finale nous tend les bras ». Il voit déjà la deuxième étoile accrochée au maillot des bleus.

Read More




Leave A Comment

More News

Politique : Toute

Le Parisien - Politique

LE FIGARO - Le Figaro -

Le Point - Politique

Politique | Le Dauphiné

Liberation - Politiques

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.