Add to favourites
News Local and Global in your language
17th of November 2018

International



Pakistan : la chrétienne Asia Bibi libérée mais pas sortie d'affaire

VIDÉO - Les autorités refusent d'évoquer sa possible exfiltration vers l'étranger afin de ne pas raviver la colère des islamistes.

À New Delhi

Libérée, mais pas tirée d'affaire. Mercredi soir, Asia Bibi a pu quitter la prison de Multan, dans l'est du Pakistan. La Cour suprême l'avait acquittée des charges de blasphème dans un arrêt le 31 octobre, mais elle était restée en cellule «pour des raisons de sécurité», nous avait confié son principal soutien, Joseph Nadeem, en fin de semaine dernière. Elle est menacée de mort par les islamistes.

Pour la première fois depuis le début de l'affaire en 2009, cette mère de famille chrétienne est donc libre. Cependant, jeudi après-midi, elle était toujours au Pakistan. Dans la nuit de mercredi à jeudi, la BBC en langue ourdoue ainsi que la chaîne d'information locale 24 News HD avaient affirmé qu'elle avait quitté le pays à destination des Pays-Bas. Les mêmes sources affirment que l'ambassadeur néerlandais au Pakistan était présent lors de sa libération à Multan.

«Je ne m'attends pas à une réaction violente des islamistes sauf si la presse continue à s'emballer et à répéter qu'Asia Bibi est partie à l'étranger. Elle est en sécurité au Pakistan»

Mohammad Faisal, porte-parole des Affaires étrangères

Mais quelques heures plus tard, le ministre de l'Information, Fawad Chaudhry, a démenti l'information. «Elle est au Pakistan», a-t-il précisé. Au ministère des Affaires étrangères, la colère est palpable: «Les médias doivent faire preuve de responsabilité et recouper leurs informations avant de les publier. Je ne m'attends pas à une réaction violente des islamistes sauf si la presse continue à s'emballer et à répéter qu'Asia Bibi est partie à l'étranger. Elle est en sécurité au Pakistan», a martelé, furieux, le porte-parole des Affaires étrangères Mohammad Faisal au Figaro.

» LIRE AUSSI - L'appel des intellectuels: «Liberté pour Asia Bibi!»

Les fuites sur la libération d'Asia Bibi et son prétendu départ à l'étranger placent les autorités dans une position délicate. Le 2 novembre, le gouvernement avait signé un accord avec les islamistes du Tehreek-e-Labbaik qui manifestaient et bloquaient le pays depuis trois jours. En échange de la fin des protestations, le pouvoir civil s'engageait à lancer une procédure pour qu'Asia Bibi soit interdite de quitter le territoire. La nouvelle prématurée d'une soi-disant exfiltration fait courir le risque d'un second vent de révolte de la droite religieuse. Contacté jeudi matin, Joseph Nadeem ne cachait pas son désir de fuir le Pakistan rapidement. «Nos valises sont prêtes», nous a-t-il confié.

Discrétion

Toutefois, les autorités pourraient attendre que la procédure judiciaire aille à son terme avant de laisser partir Asia Bibi. L'avocat de l'imam à l'origine de la plainte pour blasphème a déposé un recours devant la Cour suprême pour contester l'acquittement. «Le pouvoir civil et l'armée attendent que la justice rejette le recours. Quand ce sera fait, ils feront sortir Asia Bibi», indique Paul Bhatti, ancien ministre des minorités qui est en contact régulier avec les autorités. Paul Bhatti ne croit guère à de nouvelles violences des islamistes. «Des centaines d'entre eux ont été interpellés après les heurts de la semaine dernière. Et je reste confiant dans le fait que la Cour suprême ne reviendra pas sur sa décision d'innocenter Asia Bibi.»

Jeudi après-midi, les islamistes n'étaient pas descendus dans les rues et le calme régnait au Pakistan. L'un des chefs du Tehreek-e-Labbaik, Afzal Qadri, est apparu très timoré dans un message vidéo. D'un ton las, le regard vide, il a déclaré: «Nous ne la laisserons pas sortir du pays», sans appeler ses partisans à manifester. Et le ministère de l'Intérieur n'entend pas accélérer la procédure d'interdiction de sortie contre d'Asia Bibi. Le ministre d'État Shehryar Afridi a affirmé mercredi qu'une telle mesure ne pouvait pas être prise que sur l'injonction de la Cour suprême.

» LIRE AUSSI - Jean-François Colosimo: «Le Pakistan est une poudrière où l'islamisme fait la loi»

Le mystère plane toujours sur le pays qui pourrait accueillir Asia Bibi et ses proches. Interrogé sur la possibilité d'un asile aux Pays-Bas, où il a trouvé refuge le week-end dernier, son avocat Saif-ul-Malook s'est contenté de répondre jeudi matin: «Je ne peux pas faire de commentaire.» Même discrétion du côté des autorités pakistanaises. Sollicité pour savoir si Islamabad était en discussion avec des pays occidentaux pour faciliter la demande d'asile, Mohammad Faisal nous a répondu mercredi soir que de tels pourparlers n'existaient pas.

La France prête à l'accueillir

Plusieurs États européens se sont dits enclins à accueillir Asia Bibi. Jean-Yves Le Drian a indiqué mercredi à l'Assemblée nationale: «la France est prête […] à accueillir madame Asia Bibi si elle le demande. Nous agissons […] avec nos partenaires européens, avec les organisations internationales pour obtenir son exfiltration.» Le Figaro avait révélé mercredi que l'ambassade de France à Islamabad avait hébergé l'avocat Saif-ul-Malook avant son départ pour les Pays-Bas.

Le 3 novembre, l'époux d'Asia Bibi, Ashiq Masih, avait lancé un appel dans la presse anglo-saxonne pour que sa famille puisse obtenir l'asile en Grande-Bretagne, aux États-Unis ou au Canada. Mercredi, une association italienne catholique, «Aide à l'Église qui souffre», a publié une deuxième vidéo dans laquelle Ashiq Masih demande le soutien de Rome pour sortir du Pakistan avec ses proches. «Nous n'avons même plus de quoi manger parce que nous ne pouvons plus sortir faire des courses», avait-il plaidé. Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, avait ensuite réagi, promettant qu'il ferait «tout ce qu'il est humainement possible pour garantir un avenir à cette femme».

Asia Bibi : la France doit-elle en faire plus ? - Regarder sur Figaro Live

Read More




Leave A Comment

More News

Liberation - Monde

LE FIGARO - Le Figaro -

Le Parisien - International

A la une – France 24 -

Actu - LIndependant.fr

International : Toute

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.