Add to favourites
News Local and Global in your language
21st of November 2018

International



Féminisation du Congrès : toutes premières fois

Plus jeune élue au Congrès : Alexandria Ocasio-Cortez

«Les femmes comme moi ne sont pas censées se présenter à une élection», lançait Alexandria Ocasio-Cortez en introduction de sa première vidéo de campagne, intitulée «Le courage de changer». A 29 ans, elle est l’une des candidates qui a fait le plus parler d’elle, et surtout la plus jeune élue au Congrès de l’histoire des Etats-Unis. La New-Yorkaise incarne à elle seule plusieurs tendances de ce scrutin : une femme, nouvelle venue en politique, issue des minorités, et défendant un programme plus à gauche que celui de l’establishment démocrate. Tour à tour éducatrice puis serveuse, cette ancienne bénévole de la campagne de Bernie Sanders est favorable à l’assurance santé universelle, à la suppression de l’agence fédérale de police aux frontières aux Etats-Unis, à la gratuité de l’enseignement supérieur et à la fermeture des prisons privées. 

FILE - In this Thursday, Nov. 6, 2008, file photo, Rashida Tlaib, a Democrat, is photographed outside the Michigan Capitol in Lansing, Mich. In the primary election Tuesday, Aug. 7, 2018, Democrats pick former Michigan state Rep. Rashida Tlaib to run unopposed for the congressional seat that former Rep. John Conyers held for more than 50 years. Tlaib would be the first Muslim woman in Congress. (AP Photo/Al Goldis, File)Rashida Tlaib. Photo Al Goldis. AP

 Premières femmes musulmanes au Congrès : Ilhan Omar et Rashida Tlaib

La Chambre des représentants va accueillir ses deux premières élues musulmanes : Rashida Tlaib, 42 ans, et Ilhan Omar (photo), 36 ans. Cette dernière a remporté une écrasante victoire (plus de 56 points d’avance) dans son district du Minnesota. La démocrate succède à Keith Ellison, premier musulman élu au Congrès en 2006. Arrivée à 14 ans aux Etats-Unis, la jeune femme a fui la guerre civile en Somalie, avant de vivre quatre ans dans un camp de réfugiés au Kenya. Puis elle s’est installée avec sa famille à Minneapolis. Comme sa collègue Rashida Tlaib, Ilhan Omar défend un programme progressiste : d’une couverture santé universelle au salaire horaire minimum de 15 dollars. Fille d’immigrés palestiniens et aînée d’une fratrie de 14 enfants, Tlaib a, elle aussi, conquis sans difficulté son district de Detroit.

Première femme élue dans l'Iowa depuis 180 ans : Cindy Axne

Ex-fonctionnaire au sein du gouvernement de l’Iowa, militante locale, volontaire pour plusieurs campagnes démocrates, Cindy Axne a longtemps gravité autour de la politique. L’ampleur de la Marche des femmes qui, le lendemain de l’investiture de Trump, a rassemblé des millions de femmes à travers les Etats-Unis a achevé de convaincre cette mère de deux adolescents. A 53 ans, Cindy Axne est une adepte des batailles difficiles. Pour payer les factures de son premier accouchement, elle a dû, avec son mari, vendre des affaires personnelles sur Internet. Une épreuve qui l’a poussée à faire de la santé un thème majeur de sa campagne. En l’emportant face à son adversaire républicain, le sortant David Young, Axne est devenue la première femme (en 180 ans !) à représenter l’Iowa à la Chambre des représentants.

Democratic New York Attorney General-elect Letitia James, center, celebrates her victory during an election night party in the Brooklyn borough of New York, Tuesday, Nov. 6, 2018. (AP Photo/Andres Kudacki)Letitia James. Photo Andres Kudacki. AP

Première femme et noire procureure à New York : Letitia James

Letitia James cumule les «premières fois». Première femme élue procureure général de New York et première Afro-Américaine à occuper un tel poste au niveau de l’Etat. A 60 ans, «Tish» James, de son surnom, s’est érigée, grâce à une large victoire, à la pointe de l’opposition judiciaire contre Trump. En succédant au démocrate Eric Schneiderman, qui a démissionné après des accusations d’abus sexuels, la New-Yorkaise va reprendre en main une série d’affaires visant le Président. Enquête sur la fondation Trump, procès contre la séparation à la frontière de familles immigrées et pour éviter l’annulation de régulations environnementales par la Maison Blanche, James a promis de rester la plus objective possible dans ces procédures à haute teneur politique.

Première femme noire élue dans le Massachusetts : Ayanna Pressley

«Pour les femmes de couleur, on ne parle pas de plafond de verre à briser mais de plafond de béton, a lancé Ayanna Pressley lors de son discours de victoire, mardi. Vous savez ce qui perce le béton ? Des bouleversements sismiques.» A 44 ans, la nouvelle élue à la Chambre des représentants pour le Massachusetts a promis à ses électeurs de ne fêter son succès qu’après avoir «instauré l’égalité» entre Américains. C’est la première fois que son Etat envoie une Afro-Américaine au Congrès. Sans adversaire au second tour, Pressley peut tout de même se targuer d’avoir détrôné après 10 mandats Mike Capuano lors des primaires démocrates en septembre. L’élue au conseil municipal de Boston s’est inscrite dans le mouvement #MeToo et a raconté publiquement les agressions sexuelles qu’elle a subies dans son enfance.

TOPSHOT - OLATHE, KS - NOVEMBER 06: Democratic candidate for Kansas' 3rd Congressional District Sharice Davids greets supporters during an election night party on November 6, 2018 in Olathe, Kansas. Davids defeated incumbent Republican Kevin Yoder.   Whitney Curtis/Getty Images/AFP (Photo by Whitney Curtis / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)Sharice Davids. Photo Whitney Curtis. Getty images. AFP

Première femme amérindienne élue au Congrès : Sharice Davids

«C’est un pays difficile pour être une femme. J’ai été mise à terre, rejetée, terrassée, décrit Sharice Davids dans un clip de campagne où elle montre sa passion pour les arts martiaux. Il est clair que Trump et les républicains à Washington ne se soucient pas des gens comme moi, ceux qui ne pensent pas comme eux.» La trentenaire, tout juste élue à la Chambre des représentants, devient la première femme amérindienne – avec Debra Haaland, victorieuse au Nouveau-Mexique - à s’installer au Congrès américain. Membre de la Nation Ho-Chuk, elle a vécu et travaillé dans des réserves. A 38 ans, Sharice Davids revendique aussi être la première représentante du très républicain Kansas ouvertement lesbienne. Plus de 600 candidats «arc-en-ciel» se sont présentés lors de ce scrutin, et 128 Amérindiens.

Première démocrate hispanique élue gouverneure : Michelle Lujan Grisham

Donald Trump ne doit pas se réjouir de la victoire de Michelle Lujan Grisham au Nouveau-Mexique. Avocate de 59 ans, l’élue à la Chambre des représentants devient maintenant la première démocrate latina à occuper un poste de gouverneur. Elle succède à la républicaine Susana Martinez, première Hispanique du pays élue à ce poste, en 2010. Cette dernière a soutenu la politique migratoire de la Maison Blanche et envoyé la Garde nationale à la frontière mexicaine. Pendant sa campagne, Michelle Lujan Grisham s’est engagée à faire marche arrière sur cette mesure. Mais pour les électeurs de cet Etat du Sud, la principale préoccupation reste la qualité de l’éducation. Leur nouvelle gouverneure a promis d’utiliser les revenus du boom pétrolier dont profite le Nouveau-Mexique pour financer les carences du système éducatif.

LAS VEGAS, NV - OCTOBER 20: U.S. Sen. Catherine Cortez Masto (D-NV) (L) introduces U.S. Rep. and U.S. Senate candidate Jacky Rosen (D-NV) during a rally at the Culinary Workers Union Hall Local 226 featuring former U.S. Vice President Joe Biden on October 20, 2018 in Las Vegas, Nevada. Early voting for the midterm elections in Nevada begins today.   Ethan Miller/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==Jacky Rosen et Catherine Cortez Masto. Photo Ethan Miller. Getty Images. AFP

Premier duo de sénatrices femmes du pays : Jacky Rosen et Catherine Cortez Masto

Aux Etats-Unis, le Sénat est renouvelé par tiers tous les deux ans. La démocrate Catherine Cortez Masto (à gauche sur la photo) attendait de connaître l’identité de son co-représentant pour le Nevada. Heureuse surprise pour elle, c’est une collègue de son parti qui a été élue mardi. Jacky Rosen (à dr.), 61 ans, s’autoproclame «modérée», comme son Etat l’est historiquement. En 2016, elle avait déjà réussi à conquérir un siège à la Chambre des représentants. Et a voté 41 % du temps en faveur des politiques de la Maison Blanche. Cette ancienne présidente d’une des plus grandes synagogues du Nevada s’est lancée récemment en politique. Surnommée «Wacky Jacky» («Jacky la dingue») par Trump, elle a tout de même réussi à éliminer son tenace adversaire républicain, Dean Heller, grâce à une forte participation électorale.

Isabelle Hanne Read More




Leave A Comment

More News

Liberation - Monde

LE FIGARO - Le Figaro -

Le Parisien - International

A la une – France 24 -

Actu - LIndependant.fr

International : Toute

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.