Add to favourites
News Local and Global in your language
15th of October 2018

Sports



«Ultimo Diez», visions du jeu

Juan Roman Riquelme après son but contre le Gremio en Copa Libertadores, en 2007 à la Bombonera de Buenos Aires. Juan Roman Riquelme après son but contre le Gremio en Copa Libertadores, en 2007 à la Bombonera de Buenos Aires. Photo Alejandro Pagni. AFP Semi-pros ou amateurs, un nombre conséquent de sites de qualité spécialisés dans le sport essaiment sur Internet. «Libé» arpente ce microcosme et raconte chaque semaine l'un de ses membres. Ce samedi, un site généraliste sur le foot qui multiplie analyses et portraits.

Seizième épisode de Fanzines Zone qui arpente le microcosme des médias de qualité, semi-pros ou amateurs, spécialisés dans le sport, qui essaiment sur Internet.

La légitimité est une question centrale en sociologie. Qui parle ? Qui a le droit de parler ? Qui parle correctement ? Pour Pierre Bourdieu, «est légitime une institution, ou une action, ou un usage qui est dominant et méconnu comme tel, c’est-à-dire tacitement reconnu». Du côté de la production de l’information, les médias professionnels et les détenteurs d’une carte de presse sont «tacitement reconnus» comme les plus légitimes pour raconter, expliquer, analyser, interview, quand bien même la profession serait parmi les plus détestées en France selon différents sondages – eux aussi sujets à caution, par nature.

A lire aussi Les précédents épisodes de Fanzines Zone

Les médias spécialisés, amateurs, semi-professionnels, affrontent souvent ce problème du manque de légitimité aux yeux des acteurs, joueurs et clubs surtout, malgré une visibilité importante et une reconnaissance de la part des fans exigeants. Ultimo diez, site généraliste sur le foot, en fait l’amère expérience au quotidien : «Les attachés de presse français me cassent vraiment les couilles, assène Maxime, rédacteur en chef du site. C’est vrai avec quasiment tous les clubs en France, sauf, et c’est paradoxal vu leur statut, avec le PSG. Je sais que je n’aurais jamais d’interview avec Neymar, mais au moins on est traités de manière normale : on est accueillis dans les conférences de presse, au stade. On n’est pas un média professionnel mais on travaille de manière professionnelle. Et on n’est pas là pour le buzz : on veut juste travailler en bonne intelligence.»

«Masia de journalistes»

Ces relations difficiles, inexistantes entre les clubs français et Ultimo Diez, créé en 2014 et qui fait 100 000 visiteurs uniques par mois, ainsi que la plupart des sites spécialisés interrogés s’arrêtent souvent aux frontières de l’Hexagone. Maxime : «A l’étranger, c’est différent, il y a une confiance a priori. En Bundesliga par exemple, on a le mail des attachés de presse de tous les clubs et, hormis Dortmund et le Bayern Munich, on nous répond toujours et 80% du temps ils accèdent à nos demandes.»

A lire aussi «Furia Liga», le ballon espagnol franchit les Pyrénées

Quand on arrive sur Ultimo Diez, les papiers qui traitent de foot étranger semblent a minima aussi présents que les contenus s’attelant au ballon rond français. Et ce, à rebours de ce qui est souvent expliqué dans les rédactions ou dans les sites spé, puisque les articles et vidéos sur la Ligue 1 sont les plus lus et regardés. «Un papier sur un match de l’OM marche évidemment bien mieux qu’un autre sur la Bundesliga, concède Maxime. Mais on ne raisonne pas forcément en nombre de vues, d’ailleurs, on ne fait pas de brèves. On laisse carte blanche aux rédacteurs pour traiter ce qu’ils ont envie de traiter et chacun a un domaine dont il est spécialiste, qu’il couvre en particulier. Mais finalement, on parle de tout ce que les gens aiment aujourd’hui.»

A lire aussi «OM Forum», assemblée phocéenne

Résultat, un portrait de Rafael Leão, qui vient d’arriver au Losc en provenance du Sporting, succède à une interview du joueur de Fribourg Nils Petersen, une analyse du Chelsea concocté par l’entraîneur italien Sarri se lit avant les notes du match de Ligue des champions Hoffenheim - Manchester City. La vingtaine de rédacteurs, deux graphistes et un développeur font tourner la boutique. «On a aussi 4 personnes qui se chargent de la correction et des réseaux sociaux. Sans eux, il n’y aurait pas de site», dit Maxime. Une grande partie de la quinzaine de rédacteurs recrutés l’an dernier est en école de journalisme ou aspire à le devenir, au contraire des plus anciens membres, de profils plus divers. Maxime, cadre territorial dans le civil : «On n’a pas pour but de faire de l’argent avec le média, on voit plutôt Ultimo Diez comme une Masia de journalistes», allusion au centre de formation barcelonais.

«Vraie récompense»

Sur la chaîne YouTube, Simon Piotr s’occupe, lui, des analyses vidéo, son traitement commençant à faire référence, au même titre que, à l’écrit, Chroniques tactiques et Côté Stats ou, en podcast, Vu du banc. Simon a remplacé Charaf Benkerbich, débauché par le PSG et devenu analyste vidéo pour le club parisien. Il avait été repéré pour son travail sur Ultimo Diez, dont la vidéo est d’ailleurs un des points forts. La saison sera, dans ce domaine, celle d’un bond en avant avec la création, comme le révèle Maxime à Libération, d’une émission plusieurs fois par semaine avec des journalistes filmés qui traiteront de l’actualité foot et une nouvelle rubrique, «For The Culture», qui parlera des matchs qui ont changé la carrière de certains joueurs ou qui ont marqué l’histoire du ballon rond.

[embedded content]

Surtout, le site est en train de ficeler une collaboration avec BeIn Sports pour un «crossover» entre un journaliste de chaque rédaction. «On veut réaliser de vrais débats, confie Maxime. On a rencontré des gens de BeIn dans des événements presse. Ils aimaient bien notre travail, notre philosophie et on s’est dit banco, bossons ensemble. C’est une vraie récompense.» Une percée conséquente d’un média spécialisé dans le monde des pros. Et si les rapports entre Ultimo Diez et les clubs français restent distants, ceux que le site entretient avec les journalistes hexagonaux apparaissent bien plus amicaux. La bataille de la légitimité des médias spécialisés est en passe d’être gagnée.

Revue de Web

• Pour Footballski, Damien a discuté avec une association de supporters du FK Astana, qui a rencontré Rennes cette semaine en Europa League.

• Alors que la NBA reprend ses droits dans dix jours, Julien Salancon raconte pour QI Basket ce qu’on doit attendre des joueurs français cette saison.

• Nicolas Wagner décrypte la situation de la Fiorentina pour Zone Mixte.

• Sans Filtre donne la parole à Olivier «Luffy» Hay, joueur d’e-sport, à propos de son usage de la manette de PS1.

• P2J réalise des podcasts sur le foot et parle «avec mauvaise foi» mais avec précision des matchs hebdomadaires de coupes d’Europe.

Damien Dole Read More




Leave A Comment

More News

Le Parisien - Sports

Liberation - Sports

Sport : Toute

Sports – France 24 -

L'essentiel du sport en

L’actualité sportive

L'Equipe.fr Actu de tous les

LEXPRESS.fr - Sport

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.