Add to favourites
News Local and Global in your language
19th of July 2018

Sports



La Croatie, laborieuse, s’offre une deuxième demi-finale

Le milieu de terrain Ivan Rakitic décisif aux tirs au but lors de la qualification de la Croatie en demi-finales du Mondial le 7 juillet 2018 Le milieu de terrain Ivan Rakitic décisif aux tirs au but lors de la qualification de la Croatie en demi-finales du Mondial le 7 juillet 2018 Photo Adrian DENNIS. AFP

L’Angleterre se frotte les mains ! La Croatie, son adversaire en demi-finale, a dû en passer une nouvelle fois par les tirs au but pour se débarrasser de la Russie (2-2 a.p., 4-3 tab) dans un match très pauvre, samedi en quart de finale du Mondial-2018 à Sotchi. Certes, la Croatie retrouve le dernier carré pour la deuxième fois de son Histoire, après sa belle épopée de la Coupe du monde 1998, où elle avait buté sur la France en demi-finale. Mais elle qui s’était déjà montrée bien laborieuse en huitième de finale contre le Danemark (1-1, 3-2 tab), n’a pas montré grand chose pour battre la Russie courageuse mais limitée.

Réputée technique et joueuse, comme on avait pu le voir contre l’Argentine en phase de poules (3-0), son seul match abouti du tournoi, la Croatie a été méconnaissable et laborieuse. «Encore du drame pour nous ! On n’a pas bien joué en première période, on n’a pas contrôlé le match comme on le souhaitait, a noté le capitaine Luka Modric. En seconde période c’était mieux mais malheureusement nous n’avons pas pu tuer le match. On a encore montré du caractère. On est en demi-finale et on va apprécier ce match. On a assez de temps pour se reposer et bien préparer cette rencontre».

La Russie, qui avant même cette rencontre pouvait considérer son Mondial comme réussi, doit même nourrir de sérieux regrets: à peu de chose près elle aurait pu égaler sa glorieuse aînée de 1966, qui était alors l’Union soviétique, demi-finaliste du Mondial-1966 où elle avait buté sur la RFA (2-1).

«On est comme des conscrits démobilisés avant l’heure, a regretté le sélectionneur Stanislav Cherchesov. Nous avions confiance en nous, on ne pouvait prouver notre valeur qu’en travaillant dur, et les gens non seulement ont commencé à nous faire confiance, mais ils ont commencé à nous aimer. Le pays tout entier nous aime, les gens savent à présent ce que vaut l’équipe nationale russe».

Sous les yeux du Premier ministre Dmitri Medvedev, la Russie a rapidement laissé la direction des opérations aux Croates, mais ceux-ci n’étaient toutefois guère dangereux, pendant que la Sbornaïa, recroquevillée, sortait le ballon avec une construction très verticale et tentait sa chance en contre dès qu’elle le pouvait.

Smolov trop facile

Cette prise de risques minimale se révélait toutefois payante: Denis Cheryshev réussissait un slalom à 25 mètres pour expédier une reprise en demi-volée dans la lucarne de Danijel Subasic «cloué» sur place (31e). Assurément l’un des plus beaux buts de cette Coupe du monde ! Le milieu russe marquait là son 4e but du Mondial. Mais les Croates ont égalisé sans tarder par Kramaric convertissant de la tête un centre intelligent de Mario Mandzukic (1-1, 39e).

Après la pause les partenaires de Luka Modric croyaient prendre l’avantage mais Ivan Perisic trouvait le poteau à la suite d’une action confuse dans la surface (60e). Sans grandes idées mais avec beaucoup de coeur, soutenue par les «Rossia! Rossia!» de ses supporters, la Russie, valeureuse, laissait peu d’espaces à la Croatie comme elle l’avait déjà fait avec l’Espagne en huitièmes de finale, où elle s’était qualifiée aux tirs au but (1-1, 4-3 tab).

Invités surprises des quarts, les joueurs de Stanislav Cherchesov arrachaient tant bien que mal la prolongation. Ils croyaient avoir cédé sur une tête de Domagoj Vida sur corner, qui venait mourir dans le petit filet d’Akinfeev (2-1, 101e). La Croatie pensait avoir fait le plus dur, mais contre toute attente Mario Fernandes imitait Vida pour égaliser de la tête (2-2, 115e).

Visa pour une nouvelle séance de tirs au but, où Fyodor Smolov trop facile butait sur Subasic alors que Fernandes, le héros de la prolongation, tirait à côté... Tout juste de quoi propulser la Croatie en demi-finale. Pour l’instant, cela suffit à son bonheur.

AFP Read More




Leave A Comment

More News

Le Parisien - Sports

Liberation - Sports

Sport : Toute

Sports – France 24 -

L'essentiel du sport en

L’actualité sportive

L'Equipe.fr Actu de tous les

LEXPRESS.fr - Sport

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.