Add to favourites
News Local and Global in your language
17th of January 2018

Sports



Toutes les bonnes raisons de venir à l’USO

US Oyonnax - Brive

Ce soir à 19 h 30

Les Oyonnaxiens en finissent avec le Challenge européen. Ils accueillent Brive ce samedi avant de finir par un lointain déplacement à Galway, en Irlande.

L’USO termine en roue libre, n’ayant plus aucune chance de qualification. Mais le manager sportif Adrien Buononato trouve cependant plusieurs bonnes raisons de s’intéresser à la partie de ce soir.

1 Voir la jeunesse en marche

« On va voir jouer des jeunes ! Notamment ceux qu’on a commencé à voir en Top 14 ou sur certains matches de coupe d’Europe. Anthony Fuertes aura la conduite du jeu en n° 10. Thibault Tauleigne va démarrer après son entrée remarquée contre La Rochelle la semaine dernière. »

Huit jeunes du centre de formation participeront au match, dont quatre seront alignés dès le coup d’envoi.

8 Le nombre de joueurs issus du centre de formation qui sont sur la feuille de match ce soir : Giresse, Fuertes, Tauleigne et Kerry (titulaires), Bourgois, Laclayat, Leindekar et Bendjaballah.

2 Marquer son territoire

« La deuxième raison, c’est que c’est Brive. On les rejoue dans pas longtemps en Top 14 (ndr : le 14 avril). Nous devons montrer qui est le patron. Nous avons envie de gagner ce match et de montrer à Brive que nous sommes toujours là, quelle que soit la compétition ! »

Marquer un point psychologique face à un adversaire dans la course au maintien en Top 14 ne serait pas superflu.

3 Retrouver le sourire

« C’est un match à Mathon. Après nos dernières sorties à domicile, notamment contre La Rochelle, on voyait des sourires sur les visages. Mais ce n’est quand même pas pareil tant qu’il n’y a pas la victoire au bout. Nous avons besoin de retrouver ce goût-là. La dernière victoire à domicile à Mathon, c’était contre Worcester en coupe d’Europe. La semaine qui a suivi avait été agréable, un peu plus légère. Nous avons besoin de retrouver ça ! »

Assurément, il n’y a pas mieux qu’un succès pour alimenter le moral et la bonne entente d’une équipe.

4 Contempler l’Histoire

« Brive est la première équipe française à avoir été championne d’Europe ! »

Là, le technicien haut-bugiste se laisse emporter par son enthousiasme.

Le CA Brive a bien gagné la coupe d’Europe en 1997 contre Leicester. Mais le club corrézien a été devancé au palmarès par Toulouse, victorieux de Cardiff l’année précédente.

5 Relancer la concurrence

« Si on regarde la dernière campagne européenne (ndr : mi-décembre), on a plusieurs joueurs qui ont été relancés et qui n’ont plus lâché le groupe. Je pense à Mirtskhulava, à Taïeb, à Seuteni, à Lasmarrigues. Ils ont utilisé la coupe d’Europe pour se montrer. C’est aussi comme ça qu’on arrive à tenir une certaine motivation. Ces matches-là permettent d’avoir un groupe concerné. »

À Brive, on s’était fait voler 9 ballons dans les rucks. Contre La Rochelle, on n’en a perdu aucun. Le challenge ce samedi est de maintenir ce niveau de perfection.

Adrien Buononato (entraîneur de l’US Oyonnax)

Philippe Sevy

Read More




Leave A Comment

More News

Le Parisien - Sports

Liberation - Sports

Sport : Toute

L'essentiel du sport en

L’actualité sportive

L'Equipe.fr Actu de tous les

LEXPRESS.fr - Sport

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.