Add to favourites
News Local and Global in your language
18th of January 2018

Cinéma



Tilda Swinton, Steven Soderbergh... : 6 stars du cinéma nous racontent leur premier souvenir de spectateur

Elles sont actrices ou cinéastes, ils sont réalisateurs : de "Bambi" à "La Planète des singes", Tilda Swinton, Steven Soderbergh, Anna Karina, William Friedkin, Lynne Ramsay et Alfonso Cuarón nous racontent leurs premiers souvenirs de spectateurs.

20th Century Fox / HBO Films

TILDA SWINTON

Tilda Swinton : Mon premier souvenir de spectatrice... Je suis tellement vieille que le premier film que je me rappelle être allée voir au cinéma est L'Apprentie sorcière  [de Robert Stevenson, sorti en 1971]. C'était une projection de Noël, au cinéma Marble Arch à Londres, à un moment où ma famille vivait là-bas. Ce qui était vraiment excitant, dans ces grands cinémas, c'est qu'on nous donnait un programme. Pour les enfants, c'est extraordinaire, je me souviens que je ramenais le programme à la maison et je le gardais sous mon oreiller. D'ailleurs, dans ce film en particulier, le lit est un véritable personnage. Être dans mon lit, relire le programme, regarder les images, c'était un moyen de rester immergée dans le film... A côté du cinéma Marble Arch, qui n'existe plus aujourd'hui, il y avait cet endroit génial qui s'appelait Lyons Corner House et où on pouvait manger plein de choses délicieuses auxquelles on n'avait pas droit d'habitude, comme d'énormes glaces. C'était un véritable événement.

Le premier film que je me souviens avoir vu, en revanche, c'était à la télévision. J'avais environ huit ans, et pendant de nombreuses années, j'ai cru que ce film était un rêve. Je demandais souvent aux gens s'ils avaient vu le film, ils me disaient que non, donc j'ai pensé que je l'avais rêvé. Et puis, au cours des dix dernières années, j'ai découvert qu'il s'agissait d'un film de Ray et Charles Eames, qui s'appelle Powers of Ten. On peut le voir sur Youtube. C'est un court métrage qu'ils ont fait pour une institution scientifique, au sujet de la perspective. Le film commence par un plan au-dessus d'un couple qui pique-nique, puis on s'éloigne et on voit qu'ils sont au bord d'un lac, puis on s'éloigne, et on voit qu'ils sont en Amérique du Nord, puis on s'éloigne puissance 10, et on revient au point de départ, jusqu'à la main de l'homme, dans son sang, dans son ADN, etc. C'est époustouflant ! Voir ça quand on a huit ans... Parfois, je le programme pour des enfants, c'est comme leur donner de la drogue, ça les plonges littéralement dans le cinéma.

L'Apprentie sorcière (1971) dans notre Top 5 des sorcières Disney :

Read More




Leave A Comment

More News

LEXPRESS.fr - Cinéma

Toute l'actualité

Cinéma | Sortir | Le

LE FIGARO - Le Figaro

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.