Add to favourites
News Local and Global in your language
19th of July 2018

Cinéma



Heath Ledger, Jack Nicholson, Jared Leto... Ces acteurs qui ont joué le Joker

Joaquin Phoenix sera le nouveau Joker dans le film solo de Todd Phillips. L'occasion de faire le tour des différentes incarnations du personnage, aussi bien sur petit que sur grand écran.

Cesar Romero dans la série Batman (1966-1968) et le film Batman (1966)

Cesar Romero dans la série Batman (1966-1968) et le film Batman (1966) +

Un méchant on ne peut plus BD, pas très effrayant et totalement en roue-libre, qui passe son temps à chanter et ricaner avec un accent étrange avant que Batman & Robin ne mettent fin à ses plans machiavéliques. Il ne change jamais de costume, suggérant une excellente lessive, un manque total d'hygiène ou une garde robe composée uniquement des mêmes habits. Il faut toutefois lui rendre justice : c'est LE premier Joker de l'histoire. Quand même !

Lire la suite

© Warner Bros.

1/9

Cesar Romero dans la série Batman (1966-1968) et le film Batman (1966)

Un méchant on ne peut plus BD, pas très effrayant et totalement en roue-libre, qui passe son temps à chanter et ricaner avec un accent étrange avant que Batman & Robin ne mettent fin à ses plans machiavéliques. Il ne change jamais de costume, suggérant une excellente lessive, un manque total d'hygiène ou une garde robe composée uniquement des mêmes habits. Il faut toutefois lui rendre justice : c'est LE premier Joker de l'histoire. Quand même !

Jack Nicholson dans Batman (1989)

Un méchant haut en couleurs qui aime détruire/salir/casser tout ce qui est beau (à commencer par sa compagne), souvent avec de l'acide. Il aime danser sur Prince, aussi. Et aimerait bien dominer Gotham City : en fait, contrairement au Joker de The Dark Knight, il utilise le "chaos" pour régner en maître sur la ville. Accessoirement, il a assassiné les parents de Bruce Wayne, futur Batman.

Mark Hamill dans les séries animées Batman (1992-1995), The New Batman Adventures (1997-1999) et La Ligue des Justiciers (2001-2006)... 

Adaptation animée oblige, ce Joker est plus édulcoré, moins violent, plus drôle et plus cartoonesque, mais conserve néanmoins un grain de folie, apporté en grande partie par le génial Mark Hamill. A noter que ce Joker a plus de gagdets, d'armes et d'inventions démoniaques que dans les adaptations ciné (un gadget dessiné coûte moins cher quand on y pense).

Mais aussi dans les jeux vidéo Batman : Arkham Asylum et Batman : Arkham City 

Un Joker tout droit sorti du comic-book, moins réaliste mais plus pervers et plus fou que ses autres incarnations... et donc sans doute plus inquiétant. Il est le pendant maléfique de Batman, un alter-ego qui a besoin de l'homme chauve-souris pour exister. Des traits de personnalité qui doivent beaucoup au talent de Mark Hamill, qui s'est totalement approprié le personnage. Dommage qu'il ait arrêté de lui prêter sa voix...

Andrew Koenig dans Batman : Dead End (2003)

Vite éclipsé par les Aliens et autres Predators, le Joker est ici tout juste évadé de l'asile d'Arkham. On le découvre ainsi sans son traditionnel costume pourpre et vert, mais couvert d'une camisole qui renforce son aspect inquiétant. Clairement fou, presque inhumain, il se revendique comme la "création" de Batman et ne supporte pas d'être rejeté par son "papa" qu'il met face à ses contradictions avant de voir son discours... interrompu.

Randy Spears dans Batman XXX (2010)

Habituellement très à cheval sur son look, le Joker porte ici une perruque honteuse, un maquillage passable et un costume de qualité plus que moyenne (et plus rose que mauve). Heureusement, il ne le garde pas très longtemps... Et bonne nouvelle, il s'est entouré de jolies demoiselles plutôt que de ses sbires habituels.

Heath Ledger dans The Dark Knight, Le Chevalier Noir (2008)

Insaisissable (rien n'a aucune prises sur lui, ni la menace, ni l'argent, ni la violence), il signe ses forfaits d'une carte à jouer, ne révèle jamais les origines de ses cicatrices et n'a pas son pareil pour faire disparaître les crayons dans des tours de magies morbides très appréciés des gangsters de Gotham. Plus qu'un nemesis, il voit en Batman un éternel compagnon de jeu.

Jared Leto dans Suicide Squad (2016)

Des dents en métal, des tatouages sur tout le corps, un rire hystérique... Courageux successeur du regretté Heath Ledger, Jared Leto offre une nouvelle facette du personnage, assez éloignée de l'agent du chaos. Un Joker assez délirant auquel Harley Quinn ne résiste pas.

Read More




Leave A Comment

More News

LEXPRESS.fr - Cinéma

Toute l'actualité

Cinéma | Sortir | Le

LE FIGARO - Le Figaro

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.