Add to favourites
News Local and Global in your language
18th of January 2018

Homme



Mode homme: un hiver sur du velours

Des marques de luxe aux labels accessibles, c'est la matière de la saison travaillée différemment pour offrir un aspect lisse ou plus côtelé.

Ah la mode! Des podiums aux boutiques, on parle de moins en moins de tendances, tant la vogue d'un style n'exclut pas son contraire sur la même saison, voire dans la même collection. Cette pluralité de l'offre est notamment liée aux nouveaux médias qui diffusent, en quasi-simultané, les images des défilés. Il n'y a pas si longtemps encore, les collections n'étaient jamais divulguées avant le début de la saison en question. 

Etro Etro ALDOCASTOLDI

Présentées aux acheteurs professionnels, six mois avant leur arrivée en boutique afin de laisser le temps, à la fois, aux magasins multimarques de passer commande et aux marques de produire les modèles en grande quantité selon les demandes de ces mêmes revendeurs, elles étaient protégées par une sorte d'embargo respecté par toute la filière. Mais la folie d'internet et des réseaux sociaux est passée par là. Des grandes griffes ont commencé à retransmettre leurs shows en live pour bénéficier de retombées immédiates et toucher une audience plus large. 

Haider Ackermann Haider Ackermann Valerio Mezzanotti / NOWFASHION

De ce fait, les styles, formes, imprimés ou couleurs qui feront l'originalité des modes prochaines, se retrouvent désormais partagés sans délai avec la terre entière… et des labels moins inspirés et plus accessibles, capables de produire à la vitesse de l'éclair. Ainsi, les cycles traditionnels des collections n'ont plus cours, les idées neuves sont vite dépassées par d'autres et il est de plus en plus rare qu'un thème s'impose de façon flagrante. Sur l'automne-hiver actuel, une exception confirme cette règle: le velours sous toutes ses formes. 

Peut-être parce que cette étoffe présente quelque chose de rassurant par les temps qui courent, renvoie au chic des seventies pour certains, à l'enfance pour d'autres, et est communément perçue comme une matière robuste et masculine. De Londres à New York en passant par Milan et Paris, les collections masculines en étaient cousues. Du premier au dernier passage chez Prada, à grosses côtes comme à fines rayures, pour des pantalons, des vestes ou des manteaux de style rétro. 

Hermès Hermès Hermès

A l'autre extrême des possibles de cette matière changeante, les looks habillés d'Hermès - mais aussi d'Etro ou d'Haider Ackermann - sont façonnés dans des pannes de velours lisse et rasé. Entre ces deux options, rustique et habillée, une multitude d'autres propositions où quelques pièces côtelées se profilent comme des indispensables. Cette omniprésence est d'ailleurs telle que les fondateurs de l'enseigne Happy Socks ont sauté sur l'occasion pour créer The Cords & Co, un label spécialisé de basiques mixtes dans cette matière, qui a ouvert à la rentrée des boutiques aux allures de pop-up store à Stockholm, Los Angeles, New York, Paris (104, rue Vieille-du-Temple, Paris IVe) et bientôt Tokyo. 

«L'idée est de proposer une alternative au denim, explique le PDG Omar Varts. C'est un tissu démocratique qui rappelle plein de souvenirs à chacun.»La jeune marque noue également toutes sortes de collaborations - des blousons Alpha Industries aux sacs Eastpak en passant par DJ Harvey.

SERVICE:Faites vous plaisir  et profitez de 20% de remise sur tout le site chez Molly Bracken

Read More




Leave A Comment

More News

GQ

Masculin.com - A la une

Journal du Luxe.fr

BonneGueuleBonneGueule

LE FIGARO - Le Figaro - Mode

Disclaimer and Notice:WorldProNews.com is not the owner of these news or any information published on this site.